Events

Le Châlet des Iles x Swish
29.04.16
Les photos :

Photos à venir……
Rock’n’Roll Circus x Swish
15.04.16
Les photos :

Chargement en cours…
//
Le Chalet des Iles x Swish
15.04.16
Les photos :

//

01/ Manifesto

L’humanité repose sur un équilibre essentiel : la rencontre.

Autrefois perçue comme une réponse à un besoin naturel, celui de procréer, elle est désormais la pierre angulaire d’une société de consommation rodée au plaisir.

Se rencontrer, c’est avoir le choix, chercher l’âme soeur, celle d’un soir, celle d’une vie. Trouver la mère de ses enfants, une partenaire d’oreiller merveilleuse, une bruncheuse formidable et plus si affinités, ** et souvent plus, car affinités.**

Mais le temps a passé… Des regards croisés au coin d’une rue, au travers d’un bar, ou au dessus d’une cabine Dj, nous sommes arrivés aux rencontres téléguidées via des catalogues en ligne promettant des hommes ou des femmes, non fumeurs, avec chien, adorant la campagne, le curling, et le coq au vin.

La rencontre s’est désacralisée, perdant de son charme, de son mystère, où les assistés sentimentaux s’affichaient comme des produits trop détaillés le long de linéaires scrollables. On ne rencontrait plus quelqu’un pour ce qu’il était mais, pour ce qu’il disait être, sur sa photo, dans sa longue et triste description toujours sérieuse tentant d’être drôle, et drôle à force de sérieux.

Cette vague d’assistanat amoureux a popularisé le speed dating, ou comment connaître en 7 minutes celui qui sera peut-être notre compagnon pour la vie.

Au feu la qualité, tout pour la quantité.

Après 4 minutes avec Friedrich, 5 avec Sylvain, 3 avec Bruno, et 7 avec Florian, le constat était souvent le suivant : Où peut-on acheter un chat ?

Les dîners entre amis ont continué de faire leur travail. Myriam, récemment larguée par son amoureux, rencontrait Patrick, largué depuis toujours. L’illusion de bonheur de l’homme assoiffé tombant sur une gourde était souvent de courte durée. Elle voulait des enfants, lui des bières et des potes. Mais de jolies histoires arrivaient parfois à en réchapper.

Les boites de nuit continuaient à jouer leur rôle de théâtre de l’humanité. L’homme beau était rendu fabuleux par l’obscurité, l’intelligent brillant par sa poudre enchantée, la cougar rajeunie par les lumières violettes, et la belle ingénue délurée par les vodka get. Là aussi, la magie opérait souvent, des coups de coeurs promettaient de longues et belles histoires, « on dira que nous nous sommes rencontrés au musée », plaisantaient-ils.

Puis, les téléphones mobiles se sont encore plus popularisés, devenant des extensions de bras, mobilisant une main, et un esprit tout entier. La rencontre sur mobile, oxymores joyeux, promettait des rencontres multiples et efficaces et redonnait l’espoir aux Bridget Jones 2.0, et aux Valseuses de 2012.

Difficile à encrer dans les mentalités au départ, les « tu crois vraiment que j’ai besoin de ça » se sont transformés en « tu préfères Tinder, Happn ou Once ». Chacun est devenu une étincelle, une rencontre géolocalisée ou une grenouille. Parfois les trois, souvent les trois.

Puis l’effet « Whaou » à laissé place à l’effet « paf le chien ». On swipe beaucoup, on match de moins en moins, on se parle peu, on ne se rencontre plus. La rencontre sur mobile rencontrait ses limites : comment se rencontrer physiquement quand le premier pas de la rencontre s’est fait fictivement ? A noter que le choix est immense, donc les attentes trop souvent démesurées… On attend toujours plus, toujours mieux, on ne donne plus sa chance au produit, pardon, à l’autre, et l’on se surprend a swiper sans même regarder ses matchs.

Eh oui, il fallait s’y attendre, après l’absence de solution, un trop plein de solution inadaptées véhiculant un sentiment de rencontre déshumanisée, donc triste.
Et il fallait une solution.

Si sur les réseaux sociaux, l’impression de « tous mieux que moi » prédomine, elle s’évanouit dans la vraie vie, lors de rencontres physiques désacralisées, redevenues plus normales.

et c’est à ce moment là que Swish est arrivé.

Esquisser les premiers pas de la rencontre sur son téléphone, pourquoi pas, mais se rencontrer vite, pour se rencontrer vraiment, et éviter ces 3 jours de conversation biaisée avec des gens dont on ne sait rien. Sont ils vraiment séduisants, charmants, drôles, ont ils le regard qui pétille, sont ils généreux, polis… ? Bref, me plairaient-ils vraiment ?

Se rencontrer, c’est bien, se rencontrer vite autour d’une activité commune, choisie ensemble, c’est mieux.

Oubliez le body shopping sans saveur, les conversations à rallonge qui ne mènent nulle part si ce n’est à la lassitude, et les rencontres décevantes de deux personnes aux attentes différentes. Swish vous propose de rencontrer une personne qui a la même envie que vous, au moment où vous la manifestez.

Au mieux, ce sera un très bon moment, le début d’une belle histoire, ou d’une jolie famille.

Au pire, un déjeuner / Café / cinéma / Netflix sympa.

Faîtes votre choix !

www.weSwish.com